Mon(Theatre).qc.ca, votre site de théâtre
Mamma Mia !
Du 5 juin au 18 juillet 2019 - Théâtre St-Denis 1
Supplémentaires 19 juillet 19h30, 20 juillet 14h et 19h30, 21 juillet 14h, 24, 25, 26 juillet 19h30, 27 juillet 14h
+ Du 5 au 15 décembre 2019


Du 14 au 18 et du 21 au 25 août 2019 - Salle Albert-Rousseau - Supplémentaires du 28 au 31 août +
les 5 et 6 septembre à 19h30 et le 7 septembre à 15h et 19h30 +
8 septembre à 13h et 12, 13 et 14 septembre à 19h30

Dès l’été 2019, Juste pour rire vous invite à voyager sous le chaud soleil de la Grèce, grâce au succès international Mamma Mia! À la veille du mariage d’une jeune fille en quête de l’identité de son père, trois hommes, ayant visité l’île où sa mère résidait il y a 20 ans, ressurgissent. Ce conte enchanteur, réunissant les plus grands succès du groupe suédois ABBA, vous plongera dans une histoire sous le signe de l’amour, du rire et de l’amitié.

Toutes les chansons du spectacle musical seront chantées en français.


Adaptation et mise en scène Serge Postigo
Avec Carol-Anne Vézina, Christian Laporte, Eloi Archambaudoin, Emilio Brown, Estelle Esse, Frayne McCarthy, Frédérique Brunet, Gabriel Favreau, Guillaume Borys, Hubert Proulx, James Dhaïti, Joanie Guérin, Joëlle Lanctôt, Jose Flores, Juliette Diodati, Karina Armutlu, Karine Belly, Kathline Gréco, Laurence Champagne, Laurie Blanchette, Lorena Liebman, Megan Brydon, Mike Melino, Natalie Byrns, Romane Denis, Sharon James, Sunny Boisvert, Tommy Tremblay, Valérie Le Maire, Yannick Moisan


Crédits supplémentaires et autres informations

Chorégraphies Steve Bolton
Direction musicale Guillaume St-Laurent

Théâtre St-Denis : Entre 50$ et 125$

Salle Albert-Rousseau : Entre 46,00 $ et 121,75 $

Théâtre Juste pour rire


______________________________________
Critique disponible
            
Critique

Après le succès généré par Mary Poppins présenté au Théâtre St-Denis en 2016 puis Footloose en 2018, la barre était haute pour le metteur en scène Serge Postigo et toute l’équipe derrière Mamma Mia !, la nouvelle comédie musicale coproduite par le Festival Juste pour rire. Conservant la trame originale de l’histoire imaginée par la Britannique Catherine Johnson, cette première adaptation de la célèbre comédie musicale pour la scène québécoise trouve son originalité grâce à des dialogues qui ne manquent pas de faire honneur à la culture d’ici. Rires et plaisir se joignent ainsi à la fête pour célébrer le mariage entre un magnifique décor et une surprenante distribution.






Crédit photos : Laurence Labat

Après qu’un enregistrement vocal assez humoristique de Serge Postigo invite le public à se laisser aller, le travail des concepteurs Matthieu Larrivée aux éclairages, agencé à celui d’Émilie Fortier et Jonas Libon aux projections animées, émerveille déjà. Dans un décor aussi onirique, il est difficile de ne pas tomber sous le charme de la jeune Romane Denis qui prête une magnifique voix au personnage de Sophie qu’elle incarne avec cran. Alors que le rideau se lève pour révéler la scénographie réaliste, mais somptueuse, de Pierre-Étienne Locas, les spectateurs prennent plaisir à regarder le soleil de cette Grèce fictive se lever en toile de fond. L’entrée énergique de Joanie Guérin et Laurence Champagne, interprètes des amies de Sophie, laisse présager que l’auditoire sera témoin de beaux moments de complicité. Cela ne tarde pas à se confirmer à l’arrivée de Tanya (l’élégante Karine Belly) et Rosie (la dynamique Sharon James), les fidèles complices de Donna. Attriquée de la fameuse salopette bleue du populaire personnage, Joëlle Lanctôt livre une performance tout en contrôle, alternant son jeu entre la mère nostalgique et la femme rebelle. Elles forment un trio que tous applaudiront avec ferveur lors de chacune de leurs prestations. Sur l’air de Super Trouper, les trois comédiennes sont épatantes. Il faut dire que dans les costumes colorés de Denis Lavoie, ces dernières brillent de mille feux.

Dans un décor aussi onirique, il est difficile de ne pas tomber sous le charme de la jeune Romane Denis qui prête une magnifique voix au personnage de Sophie qu’elle incarne avec cran.

Du côté des hommes, Guillaume Borys se montre doué à tous les niveaux. Tandis qu’il danse et chante, celui-ci réussit à jouer le fiancé de Sophie avec une sincérité surprenante. D’ailleurs, le lien fort qu’il semble partager avec Romane Denis sur scène est particulièrement adorable et donne lieu à un beau duo sur la mélodie de Lay All Your Love on Me présenté un peu avant l’entracte.

Si ce dernier s’est avéré plus effacé en première partie, Eloi ArchamBaudoin impressionne en deuxième partie dans le rôle de Sam Carmichael, un des trois pères potentiels de Sophie. Doté d’une voix agréable à entendre, il défend plutôt bien la chanson SOS. Incarnant les deux autres pères potentiels de Sophie que sont Bill Austin et Harry Bright, Frayne McCarthy et Hubert Proulx semblent y avoir été un peu plus dans la caricature, enchaînant les clichés comiques pour forger l’image de l’aventurier irresponsable et celle du rebelle devenu banquier coincé. Si certains peuvent déplorer ce jeu qui détonne un peu du reste, cela réussit tout de même à amuser la foule. Les quelques chorégraphies de Steve Bolton apportent également un côté plus ludique au spectacle. S’inspirant des paroles des chansons traduites, le chorégraphe y est allé assez simplement dans les mouvements, ce qui permet aux comédiens-chanteurs de suivre sans trop de difficulté, et au public de ne rien manquer. Devant autant de talents et un travail d’adaptation aussi colossal, il est désolant de ne pouvoir profiter de la qualité du texte en entier alors que bien trop souvent durant le spectacle, la musique enterre la voix des artistes en présence. Malgré cela, Lanctôt réussit à s’attirer l’admiration des spectateurs grâce à la puissance de sa voix à la fin de The Winner Takes It All, un des moments forts de la représentation.

Durant de longues minutes, cris et sifflements se font entendre parmi les applaudissements lorsque l’équipe vient récolter, avec raison, les sincères félicitations qui leur sont dues. Réunissant une distribution qui étonne sur une scène qui fait rêver, cette adaptation québécoise de la comédie musicale Mamma Mia ! à tout pour plaire. Même après le salut, la fête continue… Avis à ceux qui seraient pressés de quitter la salle, cela vaut la peine d’attendre un peu avant de retourner dans la réalité du quotidien.

30-06-2019

Théâtre St-Denis 1
1594 rue St-Denis
Billetterie St-Denis - 514-849-4211 - www.theatrestdenis.com - Billetterie Juste pour rire - 514 845-2322 

Salle Albert-Rousseau
2410, chemin Ste-Foy
Billetterie : 418-659-6710 - 1-877-659-6710

Facebook Twitter