Mon(Theatre).qc.ca, votre site de théâtre
Courtepointe
Dès 6 ans
Nouvelle création
Théâtre d'acteurs
Dates grand public : 15 et 22 mars 2020, 15h
Scolaire : du 12 au 26 mars 2020

Klaudio est paléontologue et parle plusieurs langues. Il crée des expositions dans des lieux publics à partir des objets qu’il a ramenés du passé. Martha, elle, est une vendeuse itinérante. Tous les jours, elle se rend à l’aéroport pour vendre aux voyageurs ses foulards et courtepointes faits à la main. C’est à cet endroit précis qu’émergera leur rencontre impromptue. Parce que Martha occupe l’espace qu’on a aussi attribué à Klaudio pour son exposition… Ensemble, ils devront trouver une façon d’apprivoiser ce lieu commun tout en découvrant les secrets cachés de l’autre.

COUDRE DES MORCEAUX DE VIE POUR EN DRESSER UN MAGNIFIQUE TABLEAUX

Courtepointe, c’est la rencontre de l’autre, de celui qui ne parle, ni ne pense, ni ne voit comme nous… Un sujet vieux comme le monde, pourtant si actuel. C’est aussi une façon de mieux se connaître, se comprendre et se compléter dans toutes nos différences. Des récits, des images, des objets du présent et du passé évoquent des histoires toutes simples. Des histoires qui, en apparence, n’ont rien à voir ensemble, mais qui ont façonné au fil du temps notre place, notre identité.


Texte, mise en scène et direction artistique Carol Cassistat et Cristina Cazzola
Interprétation en français Marjorie Audet et Nicolas Jobin


Crédits supplémentaires et autres informations

Musique originale Nicolas Jobin
Conception des décors, des accessoires et des éclairages Lucio Diana
Costumes Laurence Petitpas
Direction de production et régie Marc St-Jacques
Assistance aux accessoires Laurence Petitpas et Marc St-Jacques

Rencontre avec les artistes le 15 mars

Durée : 50 minutes

Tarif : 21$
Forfaits disponibles à l'achat de 3 billets et +
Un rabais est offert aux membres de plusieurs organismes partenaires.

Production Théâtre du Gros Mécano et Festival Segni d’infanzia (Italie)


______________________________________
Critique disponible
            
Critique

critique publié en mai 2019 lors de la présentation de la pièce au Festival Petits Bonheurs (Montréal)

Dans un aéroport, où se croisent chaque jour des milliers de voyageurs aux origines, parcours et destinations variés, deux êtres se rencontrent, apprennent l’un de l’autre et repartent avec en bagages de nouvelles histoires et connaissances.

La Courtepointe du Théâtre du Gros Mécano, en coproduction avec le Festival Segni d’infanzia, explore ce point de rencontre de langues, d’origines, d’expériences, d’histoires et de passions multiples qui forment la trame de notre société.

Le jeune pumblic s’ause beaucoup en compagnie du maladroit paléontologue Claudio (Nicolas Jobin), de nulle part et de partout à la fois, et de la vendeuse itinérante Martha (Marjorie Audet), aux racines bien québécoises. Tous les deux ont d’abord bien des problèmes à se comprendre et à s’entendre. La langue est une première frontière à franchir, puis il leur faut encore parvenir à trouver un terrain d’entente, des références communes, une manière de cohabiter sans se marcher sur les pieds… avant de réaliser qu’ils peuvent aussi beaucoup apprendre de leurs différences.

Outre l’ouverture et la tolérance, Courtepointe célèbre aussi la valeur du partage et de l’échange. Coauteurs et cometteurs en scène, Carol Cassistat (Gros Mécano) et Cristina Cazzola (Segni d’infanzia) soulignent les différences entre les deux personnages, que tout semble opposer, en montrant comment ils peuvent construire quelque chose de beau ensemble, chacun de leur parcours nourrissant leur œuvre commune.

La production trace aussi d’habiles parallèles avec les parcours migratoires de l’humanité : esclavagisme, colonialisme, guerres, routes marchandes, en remontant même jusqu’à la Pangée. Personnages et spectateurs réalisent que toutes les sociétés n’en forment en fait qu’une, beaucoup plus vaste et interconnectée. Le spectacle aborde aussi la délicate question de l’occupation du territoire, quand par exemple les Européens ont débarqué en Amérique en s’appropriant ce « Nouveau Monde »… de la même façon que Claudio s’installe dans l’espace déjà occupé par Martha.

Nicolas Jobin, à l’accent méli-mélo très réussi, et Marjorie Audet offrent une performance à la fois physique, un peu clownesque, et pleine de tendresse qui donnent le temps aux enfants de découvrir les liens qui existent entre chaque être humain, malgré la couleur de peau, la culture, les croyances ou la langue.

Dans un monde où la peur de l’autre, considéré comme un envahisseur, un étranger, regagne du terrain, une production comme Courtepointe s’avère essentielle pour rappeler à tous que l’histoire humaine est tissée d’origines et de cultures diverses et qu’elles en font sa grande richesse.

07-05-2019
Théâtre jeunesse Les Gros Becs
1143, rue Saint-Jean
Billetterie : 418-522-7880 poste 1

Facebook  Facebook Instagram Youtube

Dates antérieures (entre autres)

5 mai 2019 - Maison Théâtre - Festival Petits Bonheurs