Mon(Theatre).qc.ca, votre site de théâtre
Là où le sang se mêle
Du 8 au 12 octobre 2019

Floyd, un homme qui a perdu beaucoup d’illusions et qui noie autant ses souvenirs que son ennui dans l’alcool, retrouve jour après jour son ami d’enfance, Mooch, à la taverne du village de l’autre côté de la rivière. Il reçoit un jour une lettre de sa fille qui lui a été enlevée par les services sociaux et mise en adoption suite au suicide de sa mère il y a plus de 20 ans. Celle-ci, élevée en ville et curieuse de son héritage, aimerait faire sa connaissance et renouer avec ses racines oubliées.

La pièce Là où le sang se mêle est une adaptation française de Where The Blood Mixes, traduit et mise en scène par Charles Bender, acteur de la nation Huronne-Wendat et co-directeur de la compagnie Productions Menuentakuan. Charles est impliqué dans le monde du théâtre à titre de comédien depuis plus de 20 ans, cette première mise-en-scène depuis plusieurs années lui donne l’occasion d’ajouter une corde essentielle à son arc en plus de donner à Menuentakuan un outil supplémentaire pour faire valoir sa vision de manière signifiante dans l’univers théâtral québécois.

Là où le sang se mêle est une oeuvre qui appelle à la confession intime et au pardon. Elle permet aussi de faire le pont entre un passé qu’on a tenté de cacher et un futur porteur d’espoir doux-amer. Les personnages que la pièce nous permet de rencontrer sont des êtres qui, comme nous tous, n’ont que leur profonde humanité comme point d’ancrage pour trouver la résilience.


Texte Kevin Loring
Mise en scène et traduction Charles Bender
Avec Marco Collin, Soleil Launière, Charles Bender, Xavier Huard


Crédits supplémentaires et autres informations

Assistance à la mise en scène Elaine Normandeau
Direction de production Line Noël
Conception d’éclairage et mentorat technique Geoff Levine
Conception décors-costumes Xavier Mary
Conception sonore 
Musique Nomade (collaboration) 
Moe Clark
Laura Niquay
Quinn Bonnell
Travis Mercredi

Durée 90 minutes, sans entracte

La représentation sera suivie d'un service de thé du labrador et d'un cercle de guérison.

Tarifs : 26 $

Production Menuentakuan en collaboration avec Teesri Duniya


______________________________________
Critique disponible
            
Critique

critique publiée en 2018 lors de la création à la salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier






Crédit photos : Guillaume Sabourin


Fruit d’une collaboration entre les productions Menuentakuan et Teesri Duniya Theatre, Là où le sang se mêle offre un savoureux mélange de rires et de pleurs à déguster en toute sérénité malgré le goût amer des propos. Accueillis par un Xavier Huard visiblement content de se présenter en arborant son t-shirt de bénévole, les spectateurs sont invités à prendre place afin d’entourer l’espace de jeu. Intégrant le cercle quelque temps avant le début de la représentation, les comédiens renforcent agréablement le caractère intime du spectacle en rappelant avec simplicité la configuration d’une thérapie de groupe. Ainsi, le metteur en scène Charles Bender réussit à favoriser un certain climat propice à la confession sans alourdir l’atmosphère des lieux. Quelle belle façon d’honorer le mandat de Menuentakuan qui, à travers ses projets, souhaite « dire les vraies choses dans le plaisir et la bonne humeur »!

C’est, donc, dans cette même ligne de pensée que les interprètes nous livrent des personnages d’une authenticité remarquable. À la fois drôles et touchants, ceux-ci nuancent agréablement leur jeu allégeant la tension souvent très poignante. Le lourd passé des peuples autochtones est, alors, raconté à travers les discussions de Floyd, un ivrogne d’origine autochtone personnifié par le solide Marco Collin, avec son entourage. Sous des airs assez naïfs, Mohsen El Gharbi s’attire la sympathie de tous en alliant de façon fort attachante l’insouciance comique du personnage de « Quêteux », un ami du protagoniste, avec la lucidité crève-cœur de ce dernier. Quant à Tania Kontoyanni, elle incarne la femme de « Quêteux » empreinte d’une grande intensité. À voir couler les larmes sur ses joues durant le spectacle, il est clair que son jeu ne peut laisser indifférent. Soleil Launière, comédienne qui joue la fille biologique de Floyd curieuse de découvrir ses racines, rayonne malgré sa plus brève apparition. Même si elle semble manquer un peu d’aplomb par rapport à ses partenaires de jeu, celle-ci est d’une émouvante complicité avec Collin lors de leur dernière scène ensemble. Xavier Huard complète la distribution occupant le rôle de Georges, le barman de la place qui fait le lien entre chacun. Sans voler la vedette à ses collègues, le comédien demeure à l’écoute prêt à intervenir pour alléger l’ambiance. Voilà une générosité grandement appréciée !

Les concepteurs semblent avoir aussi misé sur la discrétion. Utilisant uniquement une table en bois aisément déplaçable pour figurer les différents lieux dramatiques, Xavier Mary met les acteurs à l’avant-plan. Leur faisant porter des vêtements qui se confondent avec ceux du public, ceux-ci n’ont que des accessoires pour aider à la compréhension de celui-ci. Ces choix judicieux apportent quelques situations cocasses, pour le plaisir de tous, sans altérer le sérieux des propos tenus. Subtilement audible en trame de fond, la musique de Quinn Bonnell, Moe Clark et Lara Niquay représente magnifiquement bien la culture nomade alors que l’éclairage de Geoff Levine permet un enchaînement clair entre passé et présent. Alors, devant un travail aussi harmonieux et facile d’approche, Charles Bender et son équipe peuvent se féliciter d’avoir fait de Là où le sang se mêle bien plus qu’une occasion de « prendre le thé ensemble » !

 

17-01-2018

Le Diamant - salle Hydro-Québec
103, rue Dalhousie
Billetterie : 418-692-5323 - Billetterie en ligne

Facebook Twitter  Youtube


Dates antérieures (entre autres)

Du 16 janvier au 3 février 2018 - Salle Fred-Barry, Théâtre Denise-Pelletier